Les Brumes Mécaniques

Genre : Roman illustré – Steampunk
Public : Young adult
État : Texte en cours de correction – illustrations en cours
Nombre de tomes : 1
Publié ? Pas encore, mais c’est prévu !
.
 .
.

« L’impossible est un concept très abstrait, vous savez. »

 

1888.
.
Capture d_écran 2018-01-29 à 01.57.18
À Londres, comme dans tout le Royaume-Uni, fés et humains cohabitent et mettent leurs aptitudes au service de l’autre pour faire prospérer le pays. Grâce à leurs talents combinés, les aéronefs qui quittent la capitale établissent de nouveaux records et repoussent toujours plus loin les limites de la conquête du ciel.
.
Alors qu’une maladie inconnue décime les fés, Elinor Woods se lance à corps perdu dans l’élaboration d’un remède. Grâce à ses talents d’apothicaire, elle sent que la réponse à ses interrogations n’est pas loin. Elle pourrait bien, même, résider dans l’étrange cristal ramené par l’énigmatique explorateur Oliver McKenzie.
 .
Mais lorsque l’on attente à sa vie, Elinor réalise qu’elle a mis le doigt dans un engrenage complexe dont les enjeux la dépassent. Et si cette maladie n’était pas due au hasard ?
.
.
.

Un petit mot dessus :

.
Les Brumes Mécaniques est un roman illustré se déroulant dans une Europe uchronique peuplée de dirigeables et de baleines volantes. À la base, il s’agit d’une commande des éditions Flammèche, qui désiraient ouvrir une collection graphique. Mais, la maison ayant malheureusement fermé, le projet est tombé à l’eau. Ou presque : je me suis beaucoup trop attachée à cette histoire pour l’abandonner. Du coup, je la continue dans mon coin, à mon rythme.
.
Une fois terminé, je compte lancer un financement participatif via Ulule pour tenter de le sortir en auto-édition. Dans l’idéal, j’aimerais mettre tout ça en place pour début 2019, mais rien n’est encore officiellement fixé ; je préfère terminer les illustrations sans pression de délai.
.
.
Quelques trucs :
.
• Des illustrations et de plus amples informations sont à découvrir de manière sporadique sur ma page Facebook
• La playlist (dépressive) de l’histoire est disponible sur Google play (ambiance).
• Le roman devrait faire une centaine de pages en tout, avec un ratio 60% texte 40% illustration, le tout réalisé par bibi (hiiiiii)
• Le texte est terminé et en cours de relecture par mes méca-lecteurs du tonnerre. Les illustrations, elles, sont en cours de recherche (entendre par là que je fais des croquis pour essayer de trouver une unité graphique à l’ensemble).
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s