5 astuces pour protéger ses images sur internet

Il existe des tas de communautés artistiques permettant de partager ses œuvres avec le monde, et si la plupart d’entre elles sont monstre chouettes, elles sont aussi totalement inefficaces contre les voleurs. Ces gens qui viennent récupérer les œuvres d’artistes reconnus ou non pour les vendre sans leur accord, qui effacent grossièrement leur signature pour faire croire qu’ils ont obtenu les droits…

Vous savez, ces pubs que l’on voit passer sur facebook qui proposent des mugs, des prints et des t-shirts avec des visuels magnifiques tirés directement de notre pop-culture, le tout avec des RÉDUCTIONS INCROYABLES ?
La page Beauty and the Beast fans, par exemple, en a fait sa spécialité. Mais elle n’est pas la seule, il y en a plein d’autres comme elle. Et le pire, c’est que ça marche.

 

Sans titre-1

À gauche, l’offre de la page. 44k j’aime. À droite, l’artiste, Apolar, qui dénonce le vol de son fanart dans l’indifférence complète de facebook et de la plate-forme de vente. Tout va bien.

 

Comment faire pour se prémunir contre ce genre de problème ?
Non, pas en se disant qu’on n’est pas assez bon pour que ça nous arrive.
C’est ce que je me disais, je l’ai regretté.

 

Voici quelques conseils pour préparer une version « spéciale web » de vos visuels :

1- Prenez garde à la licence que vous choisissez.
Sur Deviantart, par exemple, il est possible de choisir sous quelle licence on partage quelque chose. Soit la licence « standard », soit la licence « Creative Commons ». Cette dernière permet à n’importe qui de partager votre œuvre en citant la source mais, selon les paramètres choisis, ils peuvent également la modifier, voire l’utiliser à des fins commerciales. Renseignez-vous bien.

2- Ne partagez jamais vos œuvres en haute qualité.
Sur internet, la définition de base est 72dpi. Certains sites, comme Deviantart, peuvent cependant donner accès au téléchargement de la version HD en 300dpi. Par sécurité, prenez toujours garde à utiliser la fonction « enregistrer pour le web et les périphériques » avant de poster vos œuvres où que ce soit.

3- Ne dépassez jamais 1500px de largeur ou de hauteur.
Et encore, je trouve ça trop grand. Les voleurs se fichent un peu de la résolution de ce qu’ils vendent, et les acheteurs ne remarquent pas toujours qu’ils reçoivent un visuel de mauvaise qualité, mais plus c’est petit, moins ça les intéressera. Le tout est de trouver l’équilibre entre une taille qui permette d’apprécier les détails tout en restant raisonnable. Personnellement, je ne dépasse jamais les 800px de large.

4- Signez.
Oui, c’est logique, oui, c’est juste un petit gribouillis dans un coin, mais ça reste néanmoins votre œuvre. Ne pas signer, c’est prendre le risque que quelqu’un d’autre vienne mettre sa propre signature dans un coin sans que personne ne trouve ça bizarre (puisqu’il n’y aura pas eu besoin d’effacer la vôtre). Une signature seule ne me satisfait pas, ceci dit, c’est pourquoi il vaut mieux en remettre une couche…

5- Ajoutez une watermark.
Il s’agit de ces petites écritures en filigrane que l’on appose en plein milieu du visuel, avec l’adresse de son site, ou un © avec son nom, etc. Je suis d’accord, c’est pas très beau et ça gâche un peu votre œuvre, mais c’est de loin le plus efficace et le plus dissuasif, à mon avis, parce qu’il faut de sacrées compétences en retouche d’image pour virer une watermark posée en plein milieu d’une illustration détaillée sans que ça se voit.
Si ça vous rebute vraiment, dites-vous qu’il s’agit juste d’une version web, permettant de partager votre travail sur internet en empêchant les gens de vous le voler. L’œuvre originale, elle, est toujours aussi belle et vous êtes toujours libre de l’imprimer et d’en faire ce que vous voulez sans cette vilaine watermark.

 

 

Bien sûr, ces mesures ne sont pas efficaces à 100%. Il y aura toujours des gens pour se ficher que votre image soit minuscule, qui vireront la watermark avec plus ou moins de succès et contre qui vous ne pourrez rien faire. Malgré mes précautions, j’ai retrouvé à de nombreuses reprises mes illustrations sur des sites de fonds d’écran (super !) avec ma signature et ma watermark grossièrement effacées (pas super du tout), recadrées et utilisées sur des sites internet prétextant qu’il s’agissait d’images libres de droits (lol no), ou encore grossièrement modifiées pour ressembler aux personnages d’une fiction sur internet ou d’un RPG.

Mais, depuis que j’applique ces cinq règles, j’ai déjà beaucoup moins de problèmes, et j’espère que ça continuera encore longtemps !

 

Comment savoir si on vous a volé une image ?

En utilisant la recherche d’images de Google, ici :

Capture d_écran 2017-12-14 à 14.12.00

Vous insérez votre image, et hop, vous n’avez plus qu’à éplucher les résultats et voir s’il y a des endroits où votre image ne devrait pas être. Là encore, ce n’est pas efficace à 100%, mais c’est un début.

Une réflexion sur “5 astuces pour protéger ses images sur internet

  1. Birr dit :

    Merci pour ces recommandations fort avisées. Je débute en peinture digitale et j’aimerais développer mon activité dans le but de devenir freelance et pour le moment mon soucis est de me faire connaitre sur des plateformes d’édition en ligne. Donc, pas évident d’exposer du contenu sans prendre le risque de voir les fruits de son travail volés. Je vous souhaite de prospérer et bien plus encore, même si je ne vous connais pas…et vous non plus d’ailleurs.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s