Red Queen – Victoria Aveyrard

red-queen-victoria-aveyard
Le Livre de Poche
Genre : Fantasy (young adult)
Parution : février 2016
444 pages
.
« Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple. »
.
..
Les dystopies ont la vie dure dans ma bibliothèque. De plus en plus nombreuses, elles sont aussi de plus en plus tirées par les cheveux ou traitées par-dessus la jambe et presque aucune (Book of Ivy, Phobos, Intuitions, Atlantia, Hunger Games et j’en passe) ne trouve grâce à mes yeux. Je ne sais pas trop ce qui m’a attirée dans Red Queen, mais le fait est que j’ai commencé ma lecture… et que je n’en ai pas décroché.
Mare est l’archétype de l’héroïne du roman jeunesse : jeune, effrontée et, bien évidemment, spéciale, elle se révèle pourtant ne pas être la grande gueule que l’on pensait d’abord. Son évolution tout au long de ce premier tome est flagrante et c’est ça qui, combiné aux intrigues politiques savamment menées, me l’a fait apprécier.
Le monde en lui-même n’est pas vraiment ce que je pourrais qualifier de crédible : une Grande Scission qui crée des sangs argent dotés de pouvoirs, mouaif, ça passe parce que c’est un roman, mais j’ai vu mieux. Mais sincèrement, ce n’est pas tant l’histoire du monde qui est intéressante ici, mais bien les intrigues de cour et la façon dont grandit le personnage. C’est remarquable, et je me suis surprise à me replonger en hâte dans ma lecture chaque soir, en dépit de quelques défauts qui, dans d’autres cas, m’auraient fait abandonner ma lecture. Parce que je suis une grosse casse-couille qui pinaille sur des détails pourris.
Malheureusement, le tome 2 m’a beaucoup déçue. Je l’ai trouvé long, pesant et répétitif, Mare est insupportable et je ne sais pas vraiment si je lirai le tome 3 à sa sortie.
Publicités

2 réflexions sur “Red Queen – Victoria Aveyrard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s