Mes carnets de voyage – L’Europe du Nord #1 : La Suède

       Date : 25 juin – 23 août 2004
       Durée : 2 mois
       Circuit : Europe du Nord, environ 14 000 km

      Je crois bien que c’est pour l’instant THE voyage de ma vie. Tant sur la durée que sur la richesse des choses découvertes, la beauté des lieux et l’exotisme, aussi, si on peut utiliser ce terme pour désigner les cultures scandinaves. J’avais 15 ans à l’époque. Sitôt la dernière épreuve du Brevet terminée, mes parents sont venus me chercher au collège et HOP, direct dans le camping-car et GO GO GO ! 

 

L’objectif principal de ce voyage : voir le Soleil de Minuit au Cap Nord.

 

Alors on a tracé.
Le commencement du voyage n’a pas été la partie la plus agréable, j’avoue. On a roulé, roulé, roulé et encore roulé, traversé l’Allemagne sans s’y arrêter, à part pour dormir (quand même) vers Mulhouse, et en plus il faisait mauvais, bref, l’ambiance n’était pas vraiment là. L’autoroute illimitée et gratuite a été d’une grande, très grande aide pour mon papa, jusqu’à ce qu’enfin, on arrive au Danemark !
Là encore, on ne s’y est pas arrêtés, on a juste profité d’une petite matinée au bord d’un lac, après une nuit restée claire (c’était assez étrange de constamment voir une ligne orange foncé sur l’horizon alors qu’en France, la nuit était noire) et on a… repris la route. Sous la pluie agaiiin !
Depuis le Danemark, on a traversé en bateau jusqu’en Suède, toujours sous la pluie, et c’est là je crois qu’on a commencé à flipper nos races d’avoir un été archipourri. MAIS NON CA VA, comme par magie, un jour, le Soleil est arrivé, en même temps que nous débarquions à Gräna.
Gräna, capitale du sucre d’orge, Gräna, deux jours d’arrêt !
Je regrette un peu de ne pas avoir réussi à remettre la main sur ces fucking CD de photos, parce qu’on en avait pris des centaines et que mon stock se réduit à une petite vingtaine et je suis TRISTE et ça m’énerve de ne pas pouvoir me replonger dans les souvenirs de ce voyage.
Mais bon, concernant Gräna, j’en ai retrouvé pas mal ! (c’est toute la fin du voyage qui manque, de Oslo jusqu’aux Pays Bas. Beuheu)
Et c’est très joli, comme ville.
Elle est située sur les rives d’un lac magnifique qui fait penser en de nombreux points au lac Léman, l’architecture scandinave en briques rouges et en bois en plus. Et quand on se balade dans les rues, on tombe sur ce genre de boutique :
De l’extérieur, on se croirait presque dans une maison de contes de fées,
typiquement ce qu’on trouve dans Once Upon a Time. Et beaucoup de
maisons sont comme ça, avec plein d’herbe sur le toit et des lettres
gothiques dorées et enluminées, façon Fantasyland, héhé.

Et quand on rentre à l’intérieur… TADAAAAA  !

Bah hé, j’ai précisé plus haut que c’était la capitale du sucre d’orge, hein. Et des boutiques comme ça, y en a partout. Même que la plupart du temps t’as des vitres pour observer la fabrique artisanale de chaque commerce, ce qui donne, eh bien, de beaux Suédois en train de manipuler des gros sucres d’orge (hé dis donc, qui a ricané ?)
Voilà, exactement comme ça.
Après avoir fait des réserves pour approximativement deux mois (non en vrai ça a duré un mois, pas plus, hélas…), et passé deux jours dans cette chouette ville, on a repris la route dans l’après-midi pour établir notre campement à peine plus loin, dans une ville médiévale du nom de… euh. Vadestena.
Située au bord d’un lac aussi, au bord duquel on a pique-niqué avant de reprendre une nouvelle fois la route pour ENFIN arriver à…
>>> STOCKHOLM <<<
1er Juillet
Et là, dans le genre « capitale qui envoie du bois », y a du level. C’est beau comme tout, c’est coloré, c’est animé, on se sent en sécurité et… ah ben les magasins sont fermés. Parce que dans les pays du Nord, ma bonne dame, dis-toi qu’on privilégie le confort de l’employé à celui du client. Les magasins ferment donc entre 17h et 18h. Bah ouais mais moi j’avais pas lu le Routard, je savais pas hein.
Je crois que c’est l’une des premières grandes villes dans laquelle je me suis vraiment sentie en sécurité totale. Là-bas, les piétons ont la priorité pour de vrai, ils sont respectés et mieux, si tu te trouves à côté d’un passage piéton, même si t’es pas encore engagé ou en train d’attendre, les automobilistes anticipent et s’arrêtent. Ils font plutôt bien, quand on voit le nombre de mecs en roller qui arpentent les trottoirs (mais avec prudence aussi, casques et protections et tout, et non, ça n’enlève pas la sexytude de certains)
Le soir de notre arrivée, on a pas mal visité, et jusqu’à hyper tard, genre une heure du matin, et il faisait toujours clair, un peu comme s’il avait été 22h en France quoi. Il faisait peut-être un peu plus frais, mais si on n’avait pas eu nos montres, on aurait pu, je pense, rester quelques heures encore !
Me demande pas ce que c’est, je sais plus. Peut-être le palais royal.
Non, tu ne rêves pas, il y a bien un drakkar dans le port de Stockholm.
Et c’était pas le seul.
Stockholm le premier soir, celui de notre arrivée. Un peu magique.
Après Stockholm, la course jusqu’au nord a continué. En deux jours, on est passés par d’innombrables villages tous plus chou les uns que les autres, dormi au bord de trente mille lacs différents (y en a plein, là-bas), fait des barbecues parce que là-bas, même si c’est hyper écolo, c’est autorisé du moment qu’on nettoie après (le truc le plus normal du monde quoi) avant de franchir la frontière au niveau du cercle polaire et de passer en Finlande.
Quand soudain, au bord d’un lac appelé Irana ou un truc approchant…
PREMIER SOLEIL DE MINUIT
ET OUI, C’EST BEAU. Au début je comprenais pas trop le délire de mes parents d’aller voir le Soleil, après tout on avait le même chez nous. Eh bien, à ce moment-là je savais.
Le Soleil de minuit, je sais pas, c’est unique. On voit l’heure passer, on regarde le Soleil descendre, descendre, descendre… et commencer à remonter. Et on n’arrive juste pas à le lâcher des yeux. On observe la luminosité gagner à nouveau en intensité, aucune étoile n’est visible et la Lune encore moins, et on se rend soudain compte que, dis donc, il est 4h du matin et qu’on n’est pas du tout fatigué. Mais on va quand même se coucher en faisant jouer les stores occultants, quand même, c’est pas sérieux sinon.
Suite au prochain épisode…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s